Pistes de réflexion pour allier maternité et carrière

crédits photos : Sarah Drapeau

La maternité, c’est pleurer de découragement parce qu’il y a des jours où c’est juste trop. C’est mal dormir, c’est le cadran qui sonne et la journée de travail qui commence après un matin anarchique.

La maternité, c’est s’adapter à un nouveau rôle, qui comporte aussi son lot d’épanouissements, de fous rires, de partages et une grosse dose d’amour.

Oui. Tu peux te sentir submergée, jeune maman. C’est normal.

La maternité, c’est un bouleversement; ça change une vie et on n’est pas nécessairement préparé à ça.

C’est pourquoi, au cours des prochaines semaines, j’ai décidé d’aborder le sujet de l’orientation pour les mamans. L’impact de la maternité sur la carrière va beaucoup plus loin qu’on le pense!

On parle très peu du bouleversement interne suscité par cette nouvelle réalité, des choix ou des non-choix que tu fais pour assumer ce nouveau rôle. On parle peu des opportunités que tu décides de laisser passer pour t’épanouir dans ton rôle de maman comme tu le souhaites, des compromis et des deuils et du courage que ça prend pour s’assumer. Aussi, on parle peu des différents types de mamans qu’il est possible d’incarner.

Quand les besoins et les priorités changent

En plus de tout ce nouveau quotidien, la maternité chamboule tes valeurs, t’amène à revoir tes besoins. C’est déstabilisant puisque la vie « d’avant », qui te convenait parfaitement, qui était épanouissante, cette vie-là… peut soudainement devenir chaotique. Pour certaines mamans, la vie et la liberté peuvent même sembler restreintes.

Et c’est là que les questions commencent. Pendant une « pause» comme un congé de maternité, on vit un pas de recul complet qui nous force à voir et à analyser notre vie avec une autre perspective.

Tu voudras peut-être retourner au travail, parce qu’il s’agit d’une source d’épanouissement, ou peut-être que tu ne voudras plus rien savoir de ta job!

C’est normal.

Avec ce nouveau regard – puisque ton quotidien a changé – tu as une opportunité en or de réfléchir aux choses qui t’ont manqué et d’éliminer celles que tu n’as vraiment plus envie de revivre.

C’est un fait : de plus en plus de parents connaissent une perte de sens au travail à la suite de l’arrivée d’un enfant. Le travail peut même devenir épeurant! Il faut assumer qu’un changement profond s’est opéré ou au contraire, constater que certaines valeurs se sont renforcées.

On sait aussi que le sentiment d’accomplissement en emploi a un impact direct sur l’estime de soi. Alors, si tu ressens des incohérences, il est temps de réagir! Peut-être qu’un check-up identitaire s’impose?

Commence par revisiter tes besoins :

  • Quelles sont les 3 priorités de ta vie en ce moment?
  • Quelle place veux-tu que ton emploi occupe?
  • Veux-tu mettre en veilleuse ta carrière ou vises-tu plutôt un avancement professionnel?
  • Si tu as toujours travaillé très fort, est-ce que ça t’effraie de faire une pause ou de ralentir? Pourquoi?
  • As-tu besoin de diminuer la pression et de te prioriser?

Ressors ton côté maternel quand tu réfléchis à ces questions. Aie un regard bienveillant envers toi-même quand tu analyses ta situation et quand tu cherches des solutions.

Tu peux poser le même regard que tu as envers ton enfant quand tu salues ses forces et son potentiel envers toi-même! Si tu te regardes avec ces mêmes yeux maternels, que vois-tu de toi? De tes forces? De ton potentiel? Conseille-toi comme une maman te conseillerait!

Identifie qui tu es maintenant

Voici d’autres questions que tu peux te poser :

  • Qu’est-ce que tu aimes et qu’est-ce que tu n’aimes pas dans ton travail actuel?
  • Qu’est-ce que la maman en toi veut partager avec son enfant?
  • Quelles attentes réalistes pourrais-tu poser pour la prochaine année dans ton rôle professionnel et dans ton rôle de maman?
  • Est-ce que tu as instauré de saines habitudes de vie, un bon sommeil et une alimentation saine pour te permettre une réflexion psychologique plus constructive?

En connaissant tes besoins, tu peux aussi tenter de dresser un bilan personnel et professionnel, pour mieux avancer.

La maternité est un immense terrain d’apprentissages. Quand tu fais ton bilan professionnel, réfléchis aux compétences et aux défis qui pourraient être transférables sur le marché du travail. Il n’est pas rare, par exemple, de devenir plus structurée et d’avoir le réflexe d’aller à l’essentiel dans les tâches, quand on est maman.

Mettre son énergie à la bonne place

C’est bête et plate de se faire dire ça, mais développer son organisation (flexible) permet de mieux distribuer son énergie.

Tu peux ajuster tes tâches et gérer tes appels selon un horaire particulier dans la journée, tolérer que certaines journées soient plus énergiques que d’autres. Oui, il y aura des journées où tu seras brûlée et d’autres où tu seras une Superwoman. On n’est pas des robots. La bonne nouvelle, c’est que ce n’est jamais pareil!

La clé est dans la résilience et dans la joie du mouvement, mais aussi (soyons réalistes) ce sera ton emploi ou ton choix de carrière qui facilitera ou non ton rôle de mère. Il y a parfois là un conflit majeur puisqu’il faudra potentiellement que tu négocies auprès de ton employeur, que tu changes d’entreprise ou de carrière pour obtenir plus de flexibilité et de cohérence dans tes besoins.

En prenant soin de toi et en apprenant à te connaître, tu seras en contrôle de la situation, puisque tu auras un superpouvoir : le sens de l’introspection qui te guidera et te rappellera ce dont tu as besoin.

Mais rappelle-toi simplement que tu n’as jamais à vivre ces questionnements-là seule.

Commentaires

Articles que vous pourriez aimer…