Suggestions de lecture : 3 livres qui font du bien!

Novembre est un mois sombre, frais et bien souvent déprimant. J’ai donc eu envie de vous proposer non pas un, mais trois livres qui font du bien, à leur façon. Que ce soit par leur douceur, leur introspection, leur divertissement, ces trois livres m’ont fait décrocher.   

La vie rêvée des chaussettes orphelines, Marie Vareille

Ce livre m’a totalement surprise. Lorsque je l’ai choisi à la librairie, je m’attendais à un roman assez léger, qui porte à réflexion sans être un livre de quête personnelle. Un livre mignon et simple qui diverti. Le titre, est aussi très intriguant, non?

La première moitié du livre se déroule relativement selon mes attentes : le personnage est attachante, l’histoire se lit facilement, l’intrigue est présente sans être addictive… Cependant, une tournure surprenante vient pimenter la fin de l’histoire, que j’ai dû lire d’une seule traite. Par ailleurs, la trame de fond du livre traite de deuil, de relations familiales tendues et surtout, de deuil périnatal. Avis aux femmes et aux hommes qui ont vécu ou vivent avec l’infertilité, la perte d’une (ou plusieurs) grossesse ou autres problèmes de conception, certains passages nous replongent dans nos émotions.  Bref, j’ai sourit, j’ai pleuré et surtout, j’ai dévoré la fin de ce roman en peu de temps. Un livre surprise comme j’adore en découvrir!

En résumé …

 »En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface.

Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie.

Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ? »

Le sommeil des loutres, Marie-Christine Chartier

Mon amour pour l’écriture de Marie-Christine Chartier n’est pas nouveau, j’ai d’ailleurs fais un article à lire plus tôt ce printemps sur son livre L’allégorie des truites arc-en-ciel. J’ai également dévoré son deuxième roman, Tout comme les tortues. C’est donc sans surprise que je vous présente aujourd’hui sa plus récente parution, Le sommeil des loutres. L’histoire de ce livre est douce, touchante et démontre la force que peut avoir une relation positive dans le cheminement de quelqu’un. J’aime beaucoup le style d’écriture à deux voix, qui nous permet de suivre les deux personnages principaux de près et d’entrer facilement dans leur réalité complexe. Un roman doux, léger, qui se termine bien!

En résumé …

 » Jake a 21 ans, mais il a parfois l’impression d’en avoir cent. C’est ce qui arrive quand on grandit trop vite, sous le feu des projecteurs. Jeune acteur prodige, son succès est cependant de l’histoire ancienne, et ses récentes frasques l’ont fait tomber de son piédestal pour atterrir dans sa chambre d’enfant, chez ses parents. Jake mène une vie grise: il cherche des raisons de la poursuivre, mais elles se font aussi rares que le plaisir dans ses journées sans soleil.

Émilie a 18 ans, elle entame sa dernière année de cégep. Ambitieuse, elle rêve de devenir médecin. Toutefois, elle a une faille de la grosseur du Grand Canyon au travers du corps depuis que son premier amour l’a laissée, au début de l’été. Mais derrière cette douleur s’en cache une autre, plus profonde encore: celle créée par son père, le jour où il a quitté sa famille pour refaire sa vie. Émilie aimerait se reconstruire, mais les morceaux sont petits et le casse-tête, interminable.

En apparence, Émilie et Jake n’ont rien en commun, sauf leurs blessures béantes au cœur et leur travail à la pizzéria du coin. Et pourtant, au fil de leurs soirées Sprite et placotage, une relation précieuse se tissera entre eux, empreinte de l’espoir que l’aube revient toujours, même après la plus sombre des nuits. »

Rentrer son ventre et sourire, Laurence Beaudoin-Masse

Si c’est le titre qui a attiré mon attention à la librairie, c’est la description qui m’a convaincue de l’acheter pour en faire la lecture. Ce premier livre de l’auteure Laurence Beaudoin-Masse aborde le monde du web et plus particulièrement, le vécu d’une influenceure (fictive) très populaire au Québec. Si je suis 100% honnête, ce livre ne m’a pas séduite dès le départ. Je trouvais le ton du livre trop léger et surtout, je trouvais que le monde des influenceurs tel que dépeint était plutôt caricatural. Cependant, vous devinerez que mon opinion a changé en cours de lecture, puisque je vous propose ce livre dans cet article. En effet, en cours de lecture (je dirais après le 1/3, voire même la demi, passé), les relations entre les personnages se sont affinées, nous comprenons davantage les challenges et démons intérieurs de la personnage principale et surtout, le livre illustre bien l’envers du décors de travailler sur le web (le travail que cela implique, les réflexions, la notoriété, le réel versus ce qu’on voit sur Instagram et Youtube, la comparaison, la pression, les remises en questions, etc). Sans être parfait, ce livre se lit bien, est différent et surtout, il nous laisse sur un suspense incroyable à la toute fin. Ce qui laisse supposer qu’une suite sera publiée (je l’espère!) ? Bref, un livre tranquille, qui est léger et agréable à lire.

En résumé …

 » Tous les jours, Élie motive ses centaines de milliers d’abonnées à devenir la meilleure version d’elles-mêmes. Bien loin de l’adolescente complexée qu’elle était, elle est maintenant en couple avec le chanteur Samuel Vanasse et figure parmi les influenceuses les plus populaires au pays. Elle a réussi. Elle brille.

Et pourtant, entre l’obsession du « poids idéal » et l’envie irrésistible de garrocher ses verres d’eau sur les murs, une idée la hante. Et si, à tellement vouloir devenir tout ce qu’on attendait d’elle, elle s’était perdue en chemin?

Rentrer son ventre et sourire est un roman à la fois drôle et touchant, qui se penche sur les sujets sensibles de l’apparence, de l’identité et de l’authenticité. »

En espérant que ces suggestions vous inspirent des lectures réconfortantes et divertissantes cet hiver!

Commentaires

Articles que vous pourriez aimer…