5 astuces pour cuisiner végé lorsqu’on est pressé(e)s!

Je pense qu’on peut tous s’entendre sur le fait que plus une recette est simple et rapide à cuisiner, plus on a de chances de la préparer régulièrement. C’est pareil en ce qui à trait à la cuisine végétarienne. Nombreux sont ceux qui croient que la cuisine végé est synonyme de complexité et d’inconnu. Pour ma part, c’est absolument le contraire. 

J’ai appris à cuisiner de manière autodidacte, une étape à la fois et en mettant la cuisine végétarienne au coeur de mon assiette. Je n’y connaissais rien et je n’avais pas le temps de me lancer dans de grands projets gastronomiques ; je voulais que ce soit bon, que ce soit le moins compliqué possible et en utilisant un minimum d’ingrédients. À chaque fois que je simplifiais une recette, j’étais étonnée de voir à quel point le résultat était délicieux. C’est pourquoi j’ai pensé qu’il vous serait utile de connaître mes 5 meilleures astuces pour cuisiner végé lorsque vous êtes pressés. Aussi, retrouvez une sélection de quelques-unes des recettes qui figure sur mon magazine en ligne La Fraîche, à la toute fin de l’article. 

lafraiche_lunch2

1. Choisir des protéines végétales faciles à cuisiner 

Pour vous éviter de devoir passer à l’épicerie en revenant du travail, un de mes trucs préféré est de toujours avoir une protéine végétale au garde-manger ou au congélateur. Vous n’avez jamais à vous soucier de la date de péremption et vous savez que vous avez toujours quelque chose qui se prépare rapidement à portée de main.

Je dis oui aux légumineuses en conserve! Pois chiches, haricots noirs, haricots rouges, mélanges de légumineuses ; tous les choix sont bons et leur utilisation vous sauvera un temps énorme, car vous n’avez même pas besoin de les faire cuire. Suffit d’un bon rinçage et elles seront délicieuses en salades, en chili ou grillés dans la poêle.

Sinon, j’adore avoir un bloc ou deux blocs de tempeh au congélateur. Si vous ne connaissez pas encore le tempeh, je vous invite vraiment à intégrer cette protéine dans vos recettes. C’est en fait le “cousin” du tofu ; au lieu d’être broyées, les fèves de soya sont plutôt fermentées et c’est lors de leur processus de fermentation qu’elles se retrouvent sous forme de bloc. Le tempeh a donc un goût très umami, qui rappelle un peu celui des champignons. Ils se marient à merveille avec différentes marinades et se retrouve aussi déjà assaisonné en épicerie. Vous le trouverez facilement en épicerie dans la section des produits surgelés.

2. Utiliser les mélanges d’épices déjà préparées

Je suis une fan d’épices! J’en ai de toutes les sortes. Cependant, lorsqu’on ne veut pas trop se casser la tête, il est merveilleux d’opter pour les mélanges d’épices séchées déjà préparées et broyées. Ce qui est génial avec ces mélanges, c’est que les combinaisons d’épices sont déjà pensées pour vous. Vous retrouverez facilement des mélanges classiques comme les épices à chili mexicain, les épices cajun, les mélanges d’herbes de Provence et aussi plusieurs autres mélanges originaux proposés par des entreprises d’ici. Si votre armoire à épice n’est pas aussi garnie que la mienne, c’est une merveilleuse façon de la garnir tranquillement avec des mélanges que vous pourrez utiliser à toutes les sauces!

lafraiche_lunch1

3. Éviter les cuissons longues

Lorsqu’on veut cuisiner végétarien rapidement, on tente par tous les moyens de réduire le temps de nos cuissons. Autant pour les légumes, les protéines ou certains grains, plusieurs options de cuissons sont possibles, dont certaines qui ne prennent que 5 minutes.

En ce qui à trait au grains qui cuisent rapidement, j’adore cuisiner les pâtes alimentaires, le quinoa et même le riz minute. J’opte souvent pour une cuisson à la poêle pour les protéines végétales et, pour les légumes, je les fais souvent blanchir légèrement ou je ne les cuits tout simplement pas! J’obtiens alors des repas remplis de texture de tout genre, dues au différentes cuissons que j’utilise : un tofu bien croustillant à la poêle, du quinoa tendre, un peu de haricots verts blanchis bien croquants et de délicieuses tomates bien fraîches et juteuses. Miam!

4. Faire le moins de coupe possible

Le nettoyage, le râpage et la coupe des légumes sont bien souvent les étapes les plus longues de la préparation des repas. Pour m’éviter tout ça, j’aime beaucoup cuisiner avec les légumes qui nécessitent peu ou pas de coupe du tout.

J’ai toujours 3 ou 4 sacs de légumes surgelés au congélateur que j’adore intégrer à mes recettes: grains de maïs, edamame, petits pois, courge butternut coupée en dés, … ils me permettent de sauver un temps précieux! Un plus : c’est souvent une bonne façon de manger local tout l’hiver! Vous trouverez la provenance de vos légumes à l’arrière du sac et bon nombre d’entre-eux proviennent très souvent du Québec ou du Canada.

Aussi, j’aime beaucoup cuisiner avec le concombre anglais, les épinards, le brocoli et les tomates cerises. Tous requièrent peu ou aucune coupe et s’intègrent aisément à de nombreuses recettes, fraîches ou cuites. 

Sinon, sauter sur les sacs de légumes déjà coupés disponibles en épicerie. Pour quelques sous de plus, vous sauverez un temps fou et pourrez ajouter encore plus de variété à vos plats, en toute simplicité.

5. Avoir 2 ou 3 sauces prêtes au frigo

Lorsque la semaine débute et que l’heure des lunchs sonne, il est génial d’avoir quelques sauces déjà prêtes au frigo. Vous pouvez en trouver en épicerie, mais plusieurs se préparent rapidement à la maison et se conservent toute la semaine durant. Je suis une adepte des sauces à base de yogourt grec, mais aussi de celles à base de noix de cajou trempées ou de tahini. Sinon, une petite mayo au cari est toujours un grand succès chez nous!

Une fois préparées, on peut les intégrer à sans se poser de questions à nos salades, nos soupers du soir ou même lorsqu’on veut donner un deuxième souffle aux restants au frigo.
#PASSETONSTOCK !

En espérant vous avoir offert différents outils qui pourront simplifier votre vie en cuisine. Si vous souhaitez mettre ces astuces de l’avant, voici certaines de mes recettes favorites pour les semaines où je suis débordée. (Débordée ou non, elles sont si bonnes qu’il m’arrive de les cuisiner deux fois durant la même semaine!)

Recettes Rapido Presto :

Commentaires

Articles que vous pourriez aimer…