S’occuper avec sens

Notre quotidien regorge de toutes sortes d’activités, certaines s’imposent à nous alors que d’autres sont choisies et ardemment espérées. Nous avons tous déjà entendu le vieil adage qui dit que nous sommes ce que nous mangeons…

Pour l’ergothérapeute, nous sommes davantage ce que nous faisons….. Par moment, il importe de poser un regard bienveillant sur ce que nous exécutons comme activité, et  ce, plus globalement que de 9h à 17h.  Plusieurs raisons peuvent justifier cette réflexion. Une transition de carrière, un nouvel enfant, une nouvelle condition de santé, un épisode de dépression, le début d’une nouvelle année et ces nouvelles intentions sont autant de raisons valables et légitimes d’analyser les activités qui définissent notre quotidien. Je vous propose ici quelques pistes de réflexion afin d’inspirer une façon de redonner sens à son emploi du temps et tendre vers des activités qui vous ressemblent…

Crédits photos : Laurie Côté 

L’activité significative

Sans trop que l’on s’en rendre compte, il est facile de se perdre machinalement dans les obligations et de n’y trouver plus aucune satisfaction. Nos valeurs devraient pourtant être l’inspiration première derrière notre agenda. Comment arriver à faire correspondre valeur et emploi du temps? Accompagner d’une boisson, au parc ou calé au creux du sofa, je vous propose de prendre un instant pour remplir cette grille qui vous permettra de mesurer l’importance que vous accordez aux principales catégories de valeurs et votre degré d’engagement actuel envers celles-ci. Commencez par mesurer (sur une échelle de 5) l’importance que vous accordez à chacune des valeurs. Ensuite, toujours sur une échelle de 5, réfléchissez à votre niveau engagement ou le temps et l’énergie que vous accordez à des activités qui sont rattachées à cette valeur. Enfin, notez les raisons de cet écart (s’il existe) et les pistes d’action ou ajustements à apporter. En toute humilité et simplicité, l’objectif est simplement de modeler vos activités afin qu’elles soient à la hauteur de l’importance que vous leur accordez. Sans jugement, prenez conscience et ajuster au besoin. Si vous relevez de cet exercice un grand écart entre l’une de vos valeurs phares et votre niveau d’engagement envers cette valeur, questionnez vous sur le type d’activité qui vous permettrait de vous en rapprocher d’avantage. En manque d’inspiration pour trouver des activités reliées à chaque catégorie de valeur? Prenez un instant pour dresser une liste d’activité qui sont rattachée à cette valeur (exemple : famille : visiter régulièrement un proche, journée spa avec la sœur, faire les courses pour grand-maman, texter le neveu ado, etc.). Peut-être qu’au bout de cet exercice cela signifie délaisser certaines activités pour laisser de la place à celles qui sont davantage en concordance avec qui vous êtes et ce que vous voulez mettre de l’avant de votre vie. Une activité est significative si elle vous permet de se sentir bien et qu’elle correspond à votre essence profonde peut importe ce qu’elle est.

L’horaire occupationnel

Une fois l’exercice des valeurs faites, votre horaire mérite un bref coup d’œil afin d’être en mesure de réaliser qu’il correspond (ou pas) à votre idéal. Revoir ce que l’on fait concrètement permettra aussi de réaliser s’il existe un semblant d’équilibre (ou un franc déséquilibre) au sein des différentes catégories d’activités qui composent votre quotidien. Je vous propose donc simplement de ressortir votre agenda papier l’histoire de quelques jours (voir une semaine), noter l’ensemble des activités que vous avez fait et le temps consacré globalement à chacune d’elle.  Problème de sommeil, douleur, inconfort ou niveau d’anxiété peuvent aussi être notés au fil de votre semaine pour évaluer si un lien est présent entre ce que vous faites et comment vous vous sentez globalement. L’exercice peut paraître ardu à première vue mais il peut être riche de prise de conscience diverses et surtout permettre de réajuster ses activités en fonction de notre niveau d’énergie, les projets en cours ou les valeurs que vous souhaitez mettre en avant plan. Vous pouvez même pousser l’exercice en coloriant la portion de temps que vous accordez selon les catégories de valeur (ex : les heures de travail en jaune, les activités en lien avec la vie sociale en bleue, celles à prendre soins de moi en vert, etc.) Vous aurez donc un visuel assez clair pour marquer les déséquilibres (s’il y en a) ou les écarts entre la réalité de votre quotidien et vos aspirations.

Globalement, ce constat à travers notre emploi du temps permettra peut-être d’incorporer à cet horaire des activités plaisantes peu importe la nature de cette activité, exactement de la même façon qu’un régime alimentaire équilibré peut comporter certainement une poutine un mardi ou un cornet de glace format XL à l’occasion. Vous réaliserez sans doute que certaines occupations vous accrochent un sourire alors que d’autres sont drainantes et donc que vous avez la possibilité de les déplacer, les segmenter, les éliminer à votre guise dans la semaine pour retrouver un rythme plus serein. La personne que vous êtes aujourd’hui n’est fort probablement pas la même que il y a 2 mois ou 2 ans et votre horaire occupationnel devrait en tenir compte. Loin d’être statique, cet horaire doit se moduler pour correspondre à vos besoins du moment. Ralentir, ajuster, bondir, c’est l’analyse que vous ferez de cet horaire qui vous dictera la voie à prendre.

L’occupation comme encrage du moment présent

Même si nos occupations sont globalement encrées à votre essence, il n’en demeure pas moins que certaines activités sont routinières, dénudées de plaisir et faites sans réelle intention (vous pensez peut-être comme moi soudainement au brossage de dent ou au repassage de chemise!), voilà vous y êtes! Pourtant ces automatismes, tant qu’à devoir les faire peuvent servir à s’ancrer au moment présent et ressentir pleinement ce qui est. À l’instar du coussin de sol pour méditer, ces activités peuvent (avec un peu de pratique) être un instant méditatif de pleine conscience. Sentir la vapeur du fer ou l’eau sur nos gencives sont aussi efficace pour s’évader des pensées issues du temps passé ou futur.

Bref, sans jugement et simplement, je vous souhaite de marquer une pause pour analyser ce que vous faites… cela en dit long sur vous! Bonne réflexion et  bonne année à votre image!

 


 Références :
1-Lord, M-M (2017) Rester actif malgré la douleur : le rôle de l’ergothérapeute, IFCQ.
2-Cantin, J-F, Ouellet, M-C, Turcotte, N, Lessard, J, Potvin, I, Boutin, N, Duchesneau, G (2014) Le guide de l’énergie, IRDPQ.
3-Schell, B, Gillen, G, Scaffa, M (2013) Willard and Spackman’s Occupational Therapy 12th Edition, Lippincott Williams and Wilkins.

Commentaires

Articles que vous pourriez aimer…